Différence entre société offshore et free zone

Investir à Dubaï : les différentes possibilités

Dubaï est devenu le cap des hommes d’affaires ou investisseurs du monde entier. Cette zone économique la plus prestigieuse du monde a développé une stratégie économique visant à attirer un maximum de capitaux étrangers, par le biais de la création d’entreprises dans une juridiction favorable aux affaires. Les dirigeants des Émirats Arabes Unis ont ainsi mis en place tous les paramètres permettant une installation facile des entreprises étrangères. Entre autres, une procédure simplifiée de création d’entreprises, une juridiction fiscale aisée où les sociétés offshore ou frisonnes sont exemptes d’impôts sur les sociétés, d’impôts sur les revenus, elles ne paient pas de retenue à la source. Selon le type de société ou la nature de l’activité de l’entreprise, l’investisseur a un large choix de licence ou de statut de la société qu’il va créer. Il y a en effet plusieurs types de sociétés aux Émirats Arabes Unis, mais pour les investisseurs étrangers, les plus courants sont les sociétés du type offshore et Free Zone.

Une société offshore

Une société offshore à Dubaï est caractérisée par le statut de non résidente, c’est-à-dire, la société est juridiquement créée dans un pays étranger, en dehors du lieu d’exercice de son activité. Les dirigeants n’ont donc pas le droit de s’y installer, ils n’ont même pas de bureau physique dans le territoire des Émirats Arabes Unis. Il en est de même pour le personnel, pas d’embauche du salarié local ou d’expatriés. Le recours au service de Nominée est généralement requis pour se charger des affaires juridiques de la société. Les sociétés offshore ne peuvent pas avoir des fournisseurs dans le territoire des Émirats, ni d’aides publiques d’un quelconque organisme local. L’investisseur offshore ne peut pas avoir un visa résidant. Par ailleurs, la création d’une société offshore n’est pas compliquée, les procédures peuvent être prises en charge par les services en ligne de création d’entreprises offshore.

Une société Free-zone

Par rapport au statut de la société offshore, la société Free-zone autorise à la fois les activités à l’intérieur mais aussi en dehors des Émirats Arabes Unis. Les investisseurs sont autorisés à installer un bureau physique ou virtuel dans sa juridiction. Ils sont également autorisés à embaucher sans aucune restriction des salariés locaux et étrangers. Comme il s’agit d’une société résidente, les sociétés Free-Zone peuvent bien entendre avoir des fournisseurs et des clients dans les Zones franches des Émirats (pas de clients particuliers). L’octroi d’un visa de travail et de résidence fait partie du privilège des sociétés Free-zone. Les sociétés Free-zone ont aussi le choix entre 5 licences d’activités : les activités industrielles, de commerce et vente de marchandises, d’import-export, de médias, de services et conseils. Pour ce type de société, le capital de la société Free-Zone est 100% étrangers, ce dernier n’a donc pas un passeport des Émirats Arabes Unis.

Quelles différences y a-t-il entre Société offshore et Free-Zone ?

La principale différence réside en fait dans le statut même des deux types de société. Une société offshore est dite non résidente, car son activité s’exerce en dehors de sa juridiction. Son statut connaît un certain nombre de restrictions par rapport à celui de Free-Zone. Aucune activité nécessitant la présence des dirigeants ou une installation d’un bureau physique n’est autorisée. La création d’une société offshore se fait à titre virtuel. Par contre, la présence d’un Nominée ou un représentant résidant de confiance est parfois nécessaire.D’autre part, le choix d’une société Free-Zone semble plus avantageux, il y a moins de restriction dans le domaine statut. Une société Free-Zone est en effet une société résidente, son activité s’exerce donc dans le territoire des Émirats, mais qui bénéficie de tous les avantages des sociétés offshore. Les dirigeants sont libres d’entrer et de sortir du territoire des Emirats. Ils bénéficient de la même juridiction que celle des sociétés offshore, mais avec des plus comme la possibilité d’une résidence fiscale aux Émirats Arabes Unis, la liberté de choix de visa. Ils ont aussi la possibilité d’avoir un bureau, un local et peuvent recruter des personnels locaux ou étrangers.